Presles, Le Domaine des Vanneaux, Hôtel Golf & Spa, Willmotte & Associés, ...
signaletique Domaine des Vanneaux Hotel Golf Spa
Châtel-Guyon, Aïga Resort Thermal, DGA Paris, ...
Signaletique Aiga Resort Thermal SPA
Le Touquet-Paris-Plage, Palais des Congrès du Touquet, Willmotte & Associés, ...
Palais des Congres du Touquet
Nice Palazzo Nice Méridia AS Architecture-Studio
signaletique bureaux Palazzo Nice Meridia
Nancy Centre Louis-Pierquin Brunet Saunier Architecture
signaletique sante Centre Louis Pierquin IRR
Paris IBM Jean-Paul Viguier, ...
IBM, Paris
Belfort Hôpital Nord Franche-Comté Brunet Saunier Architecture
signaletique Centre hospitalier Nord Franche Comte
Paris Piscine Molitor Perrot & Richard Architectes
signaletique hotel MGallery Piscine Molitor
Tunis Institut Français Richter + Partner
Institut Français, Tunis
Paris Bibliothèque Nationale Jean Widmer, Dominique Perrault, ...
Bibliothèque nationale
Presles,
Le Domaine des Vanneaux, Hôtel Golf & Spa,
Willmotte & Associés, ...
signaletique Domaine des Vanneaux Hotel Golf Spa
Châtel-Guyon,
Aïga Resort Thermal,
DGA Paris, ...
Signaletique Aiga Resort Thermal SPA
Le Touquet-Paris-Plage,
Palais des Congrès du Touquet,
Willmotte & Associés, ...
Palais des Congres du Touquet
Nice
Palazzo Nice Méridia
AS Architecture-Studio
Piscine Molitor
Nancy
Centre Louis-Pierquin
Brunet Saunier Architecture
Piscine Molitor
Paris
IBM
Jean-Paul Viguier, ...
IBM, Paris
Belfort
Hôpital Nord Franche-Comté
Brunet Saunier Architecture
Piscine Molitor
Paris
Piscine Molitor
Perrot & Richard Architectes
Piscine Molitor
Tunis
Institut Français
Richter + Partner
Institut Français, Tunis
Paris
Bibliothèque Nationale
Jean Widmer, Dominique Perrault, ...
Bibliothèque nationale
 

Depuis 1987, marcal signalétique réalise des systèmes d’information signalétique qui ont fait l’objet d’une attention particulière de la part d’architectes, de graphistes et d’utilisateurs exigeants qu’il s’agisse de travailler les contenus, travailler les formes, travailler les matériaux ou les couleurs pour maîtriser l’intensité des signes.

Média d’un genre particulier, la signalétique doit se satisfaire de l’accès à un seul de nos cinq sens : la vue. C’est le sens le plus sollicité chez l’homme en mouvement, ce qui en rend l’accès plus difficile. Trop discrète, la signalétique ne remplit pas sa fonction, trop imposante, elle est préjudiciable à la lecture de l’espace.

Le média signalétique doit identifier le récepteur et l’émetteur des messages qu’elle véhicule (qui parle et à qui). Elle composera avec le bâti pour délivrer au “récepteur” des messages d’accueil, d’orientation, d’information et d’identification. Partie intégrante du bâtiment, la signalétique se limite à en souligner l’organisation et la fonction en tenant compte de ses occupants permanents et occasionnels. Trop présente elle sature le résidant, trop légère, elle irrite le visiteur.

Structurellement rattachée au bâti, fonctionnellement dépendante de son “émetteur”, la signalétique doit avoir la pérennité de l’objet construit et le potentiel évolutif d’un contenu organique. Trop pérenne, elle devient vite obsolète, trop volatile, elle perd son crédit.
Depuis 1987, marcal explore ce média pour proposer des solutions, tant en terme de produits que de conseils. marcal s’est associé à des architectes, des designers et des graphistes de grand talent pour élaborer des produits de très haute qualité. Une qualité qui se juge par le choix de matériaux d’une durabilité optimale et par un design industriel exigeant qui ne hiérarchise pas fonction et esthétique.

Depuis 2005, date de promulgation de la loi française dite “loi handicap”, marcal signalétique a concentré son travail sur la déficience visuelle en créant le concept du “full access”. Le “full access” est la prise en compte des handicaps visuels et cognitifs dans la définition des programmes signalétiques. L’objectif n’étant pas de créer un système supplémentaire parallèlement aux systèmes en place mais bien de rechercher des convergences. Chercher en quoi l’adaptation à la déficience visuelle améliore la qualité du système pour l’ensemble du public.

Retour haut de page